Pratique

Il ne s'agit pas ici de dispenser des cours d'orgue, mais d'élargir de façon plus concrète le champ ouvert par les questions qui me sont posées (cf. Faq). Le dessein est de donner les moyens aux organistes, surtout aux débutants, de prendre plaisir à jouer l'orgue de Saint-Thibaut, et, par suite, de faire pleinement porfiter leurs auditeurs de leur talent, comme de les inviter au chant et à la prière.

Pour l'essentiel des dispositions de l'instrument lui-même, il sera bon de se reporter au signet sur La composition de l'orgue.

Il s'agit d'un orgue classique à tuyaux et non d'un orgue de jazz ou d'un clavier électronique. Donc, pas de musique rock ici, mais de la musique classique, au sens large du terme. La vocation de cet instrument est triple, rappelons-le.

  1. Implanté dans une église vivante, il est d'abord voué au culte. Nous commencerons logiquement par quelques évocations de la musique liturgique. Et comme il est question de pratique, nous nous concentrerons sur des éléments d'interprétation des psaumes et cantiques du culte catholique ou protestant.
  2. La vie culturelle est la deuxième raison d'être de cet orgue. On entend par là une invitation à partager la musique “en direct". Cela concerne l'interprétation des œuvres du répertoire musical pour orgue, mais aussi le chant choral et, plus largement encore, tout concert où l'orgue peut être amené à intervenir (accompagnement, basse continue, etc.). Je ne voudrais pas oublier l'une des spécificités des organistes : l'improvisation.
  3. L'aspect pédagogique, qui commence par les deux missions précédentes, a pour dessein d'amener les oreilles jeunes et moins jeunes à apprécier toutes les richesses de cet instrument un peu spécial. Des visites pédagogiques sont aménagées pour les scolaires, tantôt sous l'égide du conseil général des Yvelines, tantôt à l'initiative du titulaire. Tout autant, l'orgue de Saint-Thibaut s'ouvre à des classes d'orgue, pour l'instant invitées, mais bientôt en résidence.